Lancer des Jabs sans se faire Contrer

29 juillet, 2014 29 juillet, 2014 par Johnny N Attaque de Boxe, Stratégie de Boxe 2 Commentaires

Lancer des Jabs sans se faire Contrer

Le jab était supposé être votre arme la plus sûre. C’est supposé être votre coup le plus rapide et le plus long, et il est supposé vous permettre de vous mettre à votre portée en sécurité pour lancer votre plus gros coups de poing.

Mais si vous ne pouvez pas lancer ce jab sans vous faire contrer, alors en gros, vous n’avez aucune chance de gagner le comabt!

Vous avez fait votre travail. Vous savez comment lancer un jab. Vous savez comment bouger votre tête. Vous savez écouter votre coach. Vous savez comment vous battre et CEPENDANT, vous vous faites contrer.

Donc qu’est-ce que vous faites maintennat?

  • Vous allez à  la Bagarre?
  • Vous Fuyez?
  • Ou pire encore… vous arrêter de lancer des jabs??? *SUFFOQUEMENT*

Ne vous emportez pas tout de suite. Voici que vous pouvez faire…

 

Le jab est en gros le 1er commandement de la Bible de chaque boxeur. C’est LE TRUC que vous êtes supposé maîtriser en tant que boxeur. Mon entraîneur m’a dit que le jab est mon arme ultime. Mon arme la plus IMPORTANTE. La réponse à tous mes problèmes.

  • Vous voulez établir votre distance? LANCEZ DES JABS.
  • Vous voulez frapper votre adversaire? LANCEZ DES JABS.
  • Vous voulez vous échapper? LANCEZ DES JABS.
  • Vous voulez temporiser votre adversaire? LANCEZ DEs JABS.
  • Vous voulez préparer vos frappe de KO? LANCEZ DES JABS.
  • Vous voulez combattre un adversaire agressif?. LANCEZ DES JABS.
  • Vous voulez combatre un boxeur habile?  LANCEZ DES JABS.
  • Un adversaire plus petit?  LANCEZ DES JABS.
  • Un adversaire plus grand?  LANCEZ DES JABS.
  • Un adversaire plus rapide?  LANCEZ DES JABS.
  • Un adversaire plus lent?  LANCEZ DES JABS.
  • Vous n’êtes sûr de ce que vous devez faire?  LANCEZ DES JABS.

JAB JAB JAB. C’était le remède magique à tous mes problèmes, supposé être assez polyvalent pour s’adapter à TOUTES les situations. Et cela me faisait perdre!

  • Quand je lançais des jabs pour avancer, je me faisais contrer.
  • Quand je m’échappais en lançant des jabs, mes adversaires me suivaient simplement et prenaient l’espace que j’essayais de libérer au final.
  • quand je restais sur place et que je lançais des jabs, mon adversaire me lançait des coups plus puissants.
  • Même quand je touchais avec mes jabs, cela n’avait aucun effet.
  • Lancer des jabs dans une bagarre au corps à corps me donnait l’impression de venir avec un couteau dans une fusillade.

Et après un certain temps, j’ai simplement abandonné. J’avais peur de me faire contrer. J’ai eu assez de mauvaise expérience pour perdre toute confiance en mon arme toute-puissante. Donc j’ai arrêter de lancer des jabs. Et ensuite, devinez quoi? Mon entraîneur m’a crié — LANCE TON JAB, JOHNNY! LANCE DES JABS! T’ES EN TRAIN DE PERDRE PARCE QUE TU NE LANCES PAS DE JABS! LANCE DES JABS!

Je veux rendre mon entraîneur content, mais aussi je n’aime pas me botter les fesses. Et donc je lançais des jabs de merde… et gars, c’était encore pire idée. Les jabs de merde sont pire que de ne rien lancer parce que non seulement vous gaspillez de l’énergie à lancer des coups qui ne font pas mal, mais vous vous exposez aussi momentanément à des contres.

Oh, qu’est-ce que je dois faire? QU’EST-CE QUE JE DOIS FAIRE?!

 

 

Pourquoi est-ce que vos jabs se font contrer?

Le problème est soit votre technique, soit votre stratégie, ou soit votre approche… ou peut-être que votre adversaire est simplement clairement meilleur que vous. En prenant en compte toute les variables, il y a de bonnes chances que vous faites quelque chose qui fait que vous vous faites contrer à chaque fois. Encore mieux, vous êtes probablement celui qui lui rend la tâche FACILE pour vous contrer.

 

Les erreurs courante avec le jab

Téléphoner

Je dois commencer par celui-ci parce que c’est très probablement la plus grande raison pour laquelle vos jabs se font contrer. Ecoutez, peut importe CE QUE vous faites, vous allez vous faire contrer si vous faites QUOI QUE CE SOIT de prévisible. Vous pourriez avoir le jab le plus rapide du monde et TOUT DE MEME, vous allez vous faire contrer si votre adversaire sait qu’il va venir.

Donc qu’est-ce que je suggère? Changez les choses. Visez des endroits différents avec votre jab. Ou lancez-le à différents moments. Lancez votre jabs à partir de postures différentes. Ou bouger un peu avant de lancer votre jab. Ou encore mieux… NE COMMENCEZ PAS TOUJOURS AVEC UN JAB!

La raison #1 pour laquelle votre jab se faire CONTRER : vous êtes PRÉVISIBLE.

 

Avancer la tête avec le jab

Gardez votre tête derrière votre épaule quand vous lancer un jab. Ne la penchez pas en avant. Atteignez la cible avec votre bras, non pas avec votre tête. Analysez votre posture en face d’un mirroir quand vous lancer des jabs. Si la partie supérieure de votre corps se penche en avant de quelle manière que ce soit qui donne un angle d’uppercut à votre adversaire quand vous lancer votre jab, c’est une grosse erreur (à moins que vous sachiez exactement ce que vous êtes en train de faire) et vous allez vous manger une droite.

 

Trop lent

Je ne dirais pas que c’est parce que vous êtes trop lent en tant que boxeur mais peut-être qu’il y a quelque chose que vous faites qui ralentit vos jabs. Un exemple serait d’être trop tendu. Un autre exemple pourrait être une mauvaise technique de jab, tel que « pousser »votre jab à la place de le « fouetter ». Un autre problème courant pour les débutants est d’essayer de pivoter les hanches et les épaules pour générer de la puissance.

Tout ce que vous faites pour ajouter de la puissance peut potentiellement faire perdre de la vitesse à votre jab, et PARTICULIEREMENT ralentir votre double jab. Non seulement ce mouvement supplémentaire ralentit votre jab mais cela va aussi téléphoner votre jab encore plus et au final cela va fatiguer votre bras avant plus rapidement, ce qui va conduire à des jabs plus lents dans les derniers rounds.

Je ne vais pas utiliser cette article pour parler de technique de jab mais vous devez maîtriser votre technique de jab pour avoir le jab le plus rapide et le plus fonctionnel possible.

 

Ne pas s’engager dans votre jab

Celui-ci est marrant, en fait. C’est habituellement les gars qui se font contrer sur leurs jabs qui sont ceux qui ne lancent même pas de jas. Mettez-vous à leur place pendant une minute. Imaginez que vous êtes le gars qui reçoit les jabs. Pour que vous contriez le jab, vous devriez d’abord gérer l’attaque, pas vrai? Vous devriez alors faire attention au jab, puis ensuite concevoir un plan pour l’esquiver et au final un plan pour le toucher avec votre propre attaque en retour.

Donc, si le gars qui vous lance le jab ne s’engage pas vraiment dans son jab, alors vous n’avez pas de soucis à vous faire. Vous n’avez pas à vous inquiéter de la puissance, du fait que ça va vous toucher, vous allez juste l’ignorer et frapper droit à travers lui. Eh bien c’est exactement ce qui va se passer si vous ne lancez pas un bon jab à la base.

Vous devez lancer un vrai jab commencer. Vous devez avoir de l’intention, de la puissance (juste un peu), quelque chose pour faire en sorte que votre adversaire pense à votre jab à la place de penser à son contre. Votre jab doit attirer son attention. Si tout ce que vous faites c’est de lancer un jab à la fois ou que vous vous échappez toujours après avoir lancé un jab, vous lui communiquer en gros « je ne veux pas vraiment me battre ; tu es libre d’envahir mon espace et de m’attaquer comme tu veux parce que j’ai trop peur pour te lancer de vrais coups. »

Maintenant, s’engager peut être la la chose la plus déroutante. Parce que je suis là à vous dire de vous engager, mais d’un autre côté, vous avez appris à retirer votre bras rapidement ou sinon vous allez vous faire contrer. Donc combien de temps vous devez laisser votre bras vers votre adversaire? Je vous dirais de laisser votre bras tendu une fraction de seconde de plus si c’est ce dont vous avez besoin pour vous engager. Et ensuite fouettez ce poing vers vous. Ou vous pouvez aussi essayer de faire un flicker jab.

En gros, votre main est soit en train de partir,en train de revenir, ou reste sur place. Mais vous ne pouvez pas faire les 3 en même temps, ce que beaucoup de débutants essaient de faire. Ils essaient de lancer un coup tout en essayant de le ramener et se défendre le visage en même temps. C’est impossible. Quoi que vous fassiez, engagez-vous, et ensuite faites quelque chose d’autre.

 

Une mauvaise technique

Un bon jab devrait avoir de la vitesse, ne pas être téléphoné, revenir rapidement, et avoir un peu d’éclat. Si votre technique de jab est inférieur à la moyenne, vous allez découvrir qu’elle fait défaut dans l’un ou plusieurs des quatre domaines que je viens de citer. Dans l’idéal, votre jab devrait être assez rapide pour surprendre un adversaire et il doit frapper assez fort pour qu’il y fasse attention. Si votre adversaire n’a pas peur de votre jab, il a de bonnes chances que votre technique ralentisse votre jab et le rende trop prévisible, ou qu’elle lui enlève de la puissance.

Bien sûr, un jab c’est bien plus que les qualités brutes listées plus haut. Il doit aussi être bien préparé, être précis, et déployé de manière intelligente. Ce n’est pas suffisant de simplement le lancer. Un BON jab est un jab qui touche.

Comment savez-vous si votre jab est assez bon? La façon la plus facile de le savoir, c’est de voir si il marche. S’il touche et vous aide à contrôler le combat, et que vous avez confiance en lui. Comment savez-vous si votre jab est compétitif? Allez dans une salle de boxe et regardez les boxeurs les plus expérimentés utiliser leur jab.

Si vous n’avez jamais vu un boxeur pro faire un jab juste en face de vos yeux nues, comment pourriez-vous SAVOIR à quoi ressemble un bon jab?

 

 

Différentes façons d’attaquer avec le jab

Changez le moment de votre jab

C’est un énorme conseil. Beaucoup trop de gars lancent leur jab dans les 3 premières secondes. Le cloche sonne. Il marche vers le centre  et touche les gants. Il recule, fais quelques pas sur les côtés, puis se met à portée et lance un jab test. Je vous jure, c’est comme s’ils venaient tous de la même école de boxe avec auto programmation de jab façon robot ou un truc du genre.

De temps en temps, vous allez rencontré un mec intelligent qui NE LANCE PAS ce premier jab. Ou un gars qui arrive avec de gros contres du droit ou de gros contre-crochet pour faire face à ce jab auto-programmé. Et parfois le combat se termine très tôt de cette façon.

Maintenant imaginez cette situation répétée pour une douzaine d’autres scenarios en boxe. Voici quelques moments de jab courant qui me viennent en tête :

  • Dès le début du combat (le chercheur de distance)
  • A chaque fois qu’il a de la distance entre les deux boxeurs et qu’ils se rapprochent (le chercheur de distance)
  • A chaque fois après qu’un gars commence à lancer des jabs (l’autre se souviens d’établir son jabs aussi)
  • Après s’être dégagé des cordes
  • Quand 2 gars jouent la posture et utilisent beaucoup de mouvements de tête en face l’un de l’autre
  • Quand un gars expose sa tête après avoir utilisé une garde haute
  • Quand un gars se tient debout sans bouger (l’autre essaie de « tester » sa garde)

 

Essayer de mélanger ces moments habituels avec les moments inhabituels qui suivent :

  • Juste après que vous lancez une combinaison
  • Pendant que vous lancez votre jeu de jambes et qu’on a l’impression que vous allez juste vous écarter.
  • Quand votre tête esquive d’un côté et qu’on a l’impression que vous n’allez pas lancer de jab
  • Quand vous êtes recroquevillé
  • Quand votre adversaire est en train de bouger à la place de rester en place (utilisez des jabs pour essayer de le forcer à rester sur place)
  • Juste après qu’il lance sa droite

Le plus gros problème est de lancer des jabs quand votre adversaire est préparé à les recevoir. Donc vous devez attaquer quand il y a peu de chance qu’il vous contre attaque. Comme quand il est en train de bouger lui-même, ou quand il a déjà lancé une droite et qu’il n’a pas encore entièrement rétracté son bras, donc il ne peut pas vous contrer à ce moment-là.

 

Faites une feinte

A la place de lancer un jab directement, faite une feinte pour tromber votre adversaire et ENSUITE lancer le jab. Feinter le jab est un des moyens les plus rapide d’apprendre à votre adversaire de ne pas trop se concentrer sur votre jab. 

 

Utilisez des jabs différents

Lancez des jabs plus rapide mais plus légers. Vous pouvez aussi essayer d’étendre davantage votre bras pour que ce soit plus un jab-touche/un jat-tappe. Si vous n’avez pas pu le toucher, il est important d’essayer d’entrer en contact avec lui pour casser son rythme. Il n’y a pas de boxeurs qui aiment se faire toucher où que ce soit. Vous pouvez l’ennuyer juste en touchant son bras constamment.

 

Visez un endroit différent

Il est vraiment important que votre jab frappe quelque chose si vous voulez lui rendre les choses difficile pour vous contrer. Vous devez lui frapper la visage, le corps, quelque chose quoi. Ne visez pas toujours le même endroit. Visez quelque part de différent et il va devoir penser davantage et cela lui rendra la tâche plus difficile pour prédire vos mouvement et il aura moins de temps pour contrer. 

Il est important que vous ne chassez pas sa tête autant. Tous les boxeurs ont l’habitude de vous voir viser leur tête. Et si vous visez toujours là où il pense que vous allez viser, ce sera seulement plus simple pour lui de vous tendre des pièges. Essayez de viser la poitrine, ou le corps, ou même son bras ou son épaule.

 

Le mouvement de tête

Bouger votre tête quand vous lancez votre jab. Ne la laissez pas simplement toute droite. Vous pouvez la pencher vers le bas sur le côté, ou la glisser légèrement sur un côté quand vous lancez votre jab. Ou encore mieux, commencez avec votre tête légèrement penchée sur un côté, puis ramenez-la au centre quand vous attaquez avec votre jab. En gros… votre tête doit bouger s’il chercher à vous contrer à la tête.

 

Avancez droit avec le jab

Ceci peut être un très bon conseil ou un très mauvais conseil en fonction de comment vous le faites. Si vous avancez simplement derrière votre jab, vous allez vous faire exploser dur s’il échange avec des plus gros coups. 

D’un autre côté, si vous le faite stratégiquement, en preparant le bon moment, et ensuite que vous pénétrez avec un jab solide… c’est parfait pour le forcer à se dégager du centre ce qui ensuite lui rend les choses plus difficiles pour contrer. Comme je l’ai dit, cela peut être un très bon conseil ou un très mauvais conseil en fonction de comment vous le prenez.

 

Focalisez-vous sur votre deuxième coup, et non pas sur le jab

Plus hsaut, j’ai mentionné quelque chose sur l’engagement du jab et maintenant je vais vous dire le contraire. Essayez de vous focaliser sur votre DEUXIEME coup d epoing à la place du jab. Par exemple, se focaliser sur la droite qui vient après votre jab. Ou un crochet du gauche après votre jab. Ceci vous aident à plusieurs niveaux… tout d’abord, votre adversaire va aussi se focaliser sur votre deuxième coup et va perdre son attention sur votre jab.

Personne ne va essayer de contrer votre jab s’il a le sentiment que vous voulez le frapper avec autre chose.

Il y a aussi une autre possibilité pour votre deuxieme coup de point — lancez un autre jab! Oui, deux jabs rapides va lui poser problème si vous les faites avec intention. La vitesse, la puissance, le cassage de rythme, la longueur… faites du double jab! Je sais que ça fait peur de lancer deux jabs quand vous n’avez même pas la confiance pour en lancer un. Mais essayez, et faites-le pour de vrai!

 

Contrez sa manoeuvre de défense

Si vous savez comment il va bloquer, parer, esquiver, faire rouler, ou se défendre… Assurez-vous d’avoir une réponse pour ça.

Vous avez plusieurs possibilité dans le cas où il se défend contre votre jab :

  • S’il bloque – ayez votre droite prête à traverser sa garde s’il baisse la garde pour vous contrer. Ou soyez juste prêt à esquiver son contre.
  • S’il bloque – transformez votre jab en un crochet du gauche rapide. C’est particulilèrement efficace s’il se défend avec son gant droit.
  • S’il essaie de pénétrer après avoir bloqué ou esquivé votre contre – utilisez votre main en tendant le bras pour pousser sa tête. Ceci peut être plus facile que d’essayer de ramener votre bras assez rapidement pour vous défendre contre son contre.
  • S’il fait rouler ou qu’il esquive sous votre jab – utilisez votre main ou fore avant-bras pour lui pousser la tête vers le bas tout en vous dégageant.
  • S’il esquive vers une autre position – visez la nouvelle position de sa tête ou même de son corp avec votre droite.

 

Contrez son contre

Disons que vous NE POUVEZ PAS lancer votre jab sans vous faire contrer. Eh bien alors… CONTREZ SON CONTRE! 

Votre adversaire a en gros 3 contres possibles pour votre jab… recherchez-les : 

  • le contre jab
  • le contre de la droite
  • le contre crochet

Quelque soit celui qu’il utilise, vous avez heureusement la contre pour ce coup, pas vrai? Et si vous êtes malin, vous pourriez feinter votre jab, et ensuite contre son contre. Je vais vous laisser faire le gros de la réflexion à partir de là.

 

Laissez-le frapper en premier

Sérieusement, ne soyez pas toujours le premier à attaquer. Vous pouvez toujours être agressif… en mettant constamment la pression sur lui. Suivez-le autour du ring, faites beaucoup de feintes, beaucoup de jeux de jambes agressifs. Mais alors ne lancez rien avant qu’il fasse le premier geste. Mettez-lui la pression et il va éventuellement vous jeter quelque chose. 

 

 

Changing Votre Stratégie de Jab

Je pense qu’un des gros problèmes pour lancer le jab vient de la mentalité derrière l’usage du jab qu’on apprend à tous les boxeurs. Beaucoup de combattant sinon tous apprennent le jab en tant que l’arme la plus importante et celle qui prépare tous leurs autres coups de poing. Et donc qu’ils ont besoin de travailler davantage sur le leur jab. Et qu’ils ont besoin de lancer plus de jabs. 

Et bien que je ne sois pas en désaccord avec cet enseignement, Je ne suis pas d’accord avec le résultat qui en suit. Les boxeurs commencent à penser en terme de quantité plutôt qu’en terme de qualité. Ils essaient de lancer plus de jabs simplement parce que « le jab est l’arme la plus important ». en effet, ils les lancent plus vite et plus fort, mais sans objectif particulier et sans vraiment comprendre POURQUOI le jab est important, and QU’EST-CE qui fait que le jab soit utile.

Je me souviens qu’Andre Ward a dit une fois : « De nos jours, tout le monde apprend que tout vient du jab. Mais ce n’est pas comme ça que j’ai appris. J’ai appris que tout venait de la feinte. »

Et je suis tellement d’accord avec ce qu’il a dit. Moi aussi, j’ai appris à lancer un jab en premier et avant tout : LANCE DES JABS QUOI QU’IL EN SOIT! Lance toujours des jab. Jab jab jab. Tout est jab. Lance des jabs jusqu’à la mort!

Au final, je pense que ce n’est pas tant l’impact du jab qui rend le jab fatal mais c’est la menace d’un boxeur qui établit sa distance, qui entre en contact, et qui touche avec de plus grosses frappe qui rend le jab aussi fatal. Cette « MENACE »est ce qui rend votre jab plus difficile (ou plus effrayant) à contrer. A chaque fois que vous lancer un jab… souvenez-vous simplement de menacer avec plus que votre vitesse et votre puissance.

La menace du jab est peut-être plus dangereuse que le jab lui-même.

boxing ebook Advanced Boxing Techniques 30 Day Fighter's Diet
Avez-vous appris quelque chose? Partagez!



2 Commentaires

Tristan avril 20, 2015 à 7:00

Each time I read your techniques and advices I want to go boxing so bad!
Even shadowboxing, but I’m always reading this at work. Frustrating! But so many good advices!
And the good thing is: you emphasize so much the importance of your tips and illustrate it so good that I always think about the last times I went boxing, thinking « oh, there I started by throwing a jab, next time I’ll play with him a little, start for his jab and BOOM! a left hook out of nowhere! ». So many combos I wanna try right now!
Thanks again for this amazing lesson!

Répondre

Ikki décembre 15, 2016 à 2:01

Wonderful article! Thank you so much for the quality of your text!
And I totally agree with Tristan, I’m reading it at work and I want so bad to go boxing! I’m so impatient to go boxing tonight ; )

Répondre

Laisser un Commentaire

Partage tes réflexions avec les autres boxeurs. En restant poli.
Les adresses e-mail ne sont jamais publiées ou partagées. Aimerais-tu utliser ta propre image de commentaire ? Choisis un Gravatar!

guide Précédent:

guide Suivant:

Copyright © 2008-2013 Comment Boxer | ExpertBoxing. All rights reserved