Comment Améliorer Vos Réflexes de Combat

5 février, 2013 5 février, 2013 par Johnny N Entrainement de Boxe, Entrainements de Boxe 5 Commentaires

Comment Améliorer Vos Réflexes de Combat

Avoir des réflexes rapides est le critère de référence de tout combattant. La boxe se veut êtreplus une bataille de réflexes qu’autre chose. Les réflexes d’un homme contre ceux d’un autre.

Bien sûr, il faut une compétence, une stratégie, de la force, et toutes les autres qualités. Mais utiliserces capacités sans réflexes ne te permettra pas de survivre au round et encore moins de gagner le match.

Maintenant, il y a une différence entre le fait d’être rapide et le fait d’avoir été CONDITIONNÉ à avoir des réflexes de combat. C’est la différence entre rejeter instinctivement la tête en arrière et esquiver et contrer un coup de poing.

Cela prend du temps avant de développer des contres de coups de poing qui deviendront ensuite une seconde nature. Mais je vais te montrer comment s’y prendre.

 

 

Qu’est-ce que les réflexes de combat?

Un réflexe de combat est une réponse physique à un stimulus au combat.

Un stimulus au combat peut être:

  • le coup de poing d’un adversaire
  • une ouverture à exploiter dans la garde de ton adversaire
  • tout mouvement de ton adversaire
  • une occasion soudaine offerte pendant le combat

 

A physical response could be:

  • lorsque tu donnes un coup de poing
  • lorsque tu contres le coup de poing
  • lorsque tu recules
  • tout mouvement que tu fais

Un combattant ayant des réflexes rapides est celui qui répond rapidement à un stimulus.

Un combattant doté de BONS réflexes est celui qui répond efficacement à un stimulus.

Naturellement, tu voudrais avoir les réflexes les MEILLEURS et les plus RAPIDES.

 

Les réflexes rapides ne servent à rien
si tu ne réagis pas efficacement.

 

Est-il possible d’améliorer tes réflexes?

Quel est le pourcentage de réflexes d’origine génétique?

Mais que faire si je suis naturellement lent?

Que faire si je suis la personne la plus lente de la salle de gym?

Que faire si je ne peux même pas voir les coups?

C’est une question triste que je dois aborder en raison des problèmes d’insécurité que des personnes manifestent. Je vais l’expliquer ainsi:

Nous sommes des êtres humains dôtés de sens. Nous possédons des systèmes complexes nerveux, des os, des muscles, et toutes sortes de fonctions physiques évolués pour faciliter le mouvement réactif. Nous ne sommes pas des plantes qui s’agitent dans le vent ni même des rochers statiques dans le paysage. Nous voyons, entendons, sentons, touchons, goûtons, et pensons. Nos corps sont conçus pour répondre à des stimuli.

Les réflexes acquis sont moins liés à la génétique que ne peut l’être notre degré d’exposition à ressentir une stimulation au fil des ans. Un enfant poussé à réfléchir de manière critique tout au long de sa vie deviendra intelligent. Un enfant qui a pratiqué des sports toute sa vie sera plus athlétique que celui qui a passé son temps à regarder la télévision. La génétique compte mais pas autant que ton éducation et tous les stimuli qui se sont produits APRÈS ta naissance.

  • Si tu peux jouer à des jeux vidéo, tu peux améliorer tes réflexes de combat.
  • Si tu peux envoyer des messages sms à la vitesse de l’éclair sur ton iPhone, tu peux améliorer tes réflexes de combat.
  • Si tu peux crier lorsque tu touches une poêle chaude, tu peux améliorer tes réflexes de combat.

Du moment que tu peux réagir instinctivement,
tu peux améliorer tes réflexes de combat.

 

Le Secret Pour Développer Les Réflexes de Combat

L’objectif est de CONDITIONNER DES RÉFLEXES!

Un réflexe peut être N’IMPORTE QUELLE réaction.

  • un coup de poing
  • un retrait
  • une esquive
  • une manoeuvre de panique

 

Un RÉFLEXE CONDITIONNÉ est une réaction EFFICACE:

  • une contre-attaque avec coup de poing
  • un mouvement de défense

C’est pourquoi il m’importe peu de savoir si quelqu’un est “génétiquement rapide” ou non. Sans formation professionnelle, une personne rapide ne bénéficie pas de tant d’avantage que cela. Si

deux débutants s’affrontent, celui qui a des réflexes plus rapides gagnera. Mais cette fois, si deux combattants expérimentés s’affrontent, c’est celui dont les réflexes ont été les mieux conditionnés

qui gagnera.

 

Qu’est-ce qu’un RÉFLEXE CONDITIONNÉ?

Un réflexe est dit conditionné lorsque la réaction est efficace et est la plus appropriée auxstimuli.

  1. Ressentir les stimuli
  2. Réagir aux stimuli

Tu vois l’astuce? STIMULI puis RÉACTION! Premièrement les stimuli, la réaction arrive secondairement. Mieux encore, je reformule…

RÉAGIR AUX STIMULI!

RÉAGIR AUX STIMULI!

RÉAGIR AUX STIMULI!

 

CE QUI VEUT DIRE ….

ÊTRE CONDITIONNÉ AUX STIMULI!

ÊTRE CONDITIONNÉ AUX STIMULI!

Répètes après moi bien fort… ÊTRE CONDITIONNÉ AUX STIMULI!

 

Si tu veux améliorer tes réactions aux coups de poing, tu dois t’entraîner à observer les coups de poings!

C’est tout. Plus tu détecteras les coups de poing, mieux tu seras y répondre. Tu veux mieux voir les coups de poing, les entendre, les sentir, les anticiper avant même qu’ils ne soient donnés. L’accent doit toujours être porté sur les stimuli.

 

Erreur Commune N°1 dans l’apprentissage d’un réflexe – apprendre les mauvais stimuli

Il faut s’entraîner avec les BONS STIMULI. Si tu veux apprendre à mieux donner des coups de poings, tu dois apprendre à recevoir des coups de poings. Il n’y a pas d’autre moyen. Jouer au ping pong ou esquiver les balles de tennis que ton ami t’envoie n’aident pas. Bien sûr, avoir des réflexes rapides dans toute activité physique est un avantage, mais au bout du compte le gars avec des réflexes mieux conditionnés en BOXE gagnera le match de BOXE.

En se concentrant sur autre chose que la défense contre des coups de poing est une immense perte de temps! Au mieux, tu amélioreras ta coordination et tes réflexes instinctifs, mais tu n’amélioreras pas ta capacité à anticiper les coups de poing ou à développer des réflexes efficaces. Ce point sera développé plus tard.

 

Erreur Commune N°2 dans l’aprentissage d’un réflexe – se concentrer sur la réaction

Beaucoup de boxeurs perdent leur temps en faisant les mauvais enchaînements pour acquérir un réflexe:

  • pratiquer le mouvement de défense (esquiver latéralement face au miroir ou sous la corde)
  • pratiquer les contre-attaques avec des coups de poing (sur le sac de frappe ou face au miroir)

Je ne dis pas que ces enchaînements ne sont pas utiles (ils sont certainement essentiels pour l’entraînement de boxe). Ce que je veux dire c’est qu’ils sont mauvais pour développer des réflexes de combat. Il est fréquent de voir un débutant s’entraîner à faire des esquives latérales ou slipper devant le miroir pendant toute une semaine, puis être écrasé sur le ring, parce qu’il NE VOIT TOUJOURS PAS LES COUPS DE POING VENIR. A quoi s’attend-il? Comment pouvez-vous vous glissez un coup de poing si vous ne le voyez pas?

Ce n’est pas parce que je passe du temps à slipper devant le miroir et donner des coups de poing sur le sac, que cela suppose que je suis formé à voir les opportunités de contre-attaque. Le shadow boxing et le travail sur le sac sont plus là pour développer la technique et le conditionnement. Si je veux développer des réflexes, j’ai besoin de recevoir des coups de poing. Avoir un partenaire me donnant des coups de poing (même sans me toucher) pendant que je me déplace sur le ring sera beaucoup plus efficace pour développer mes réflexes car cela m’expose à des stimuli (coups de poing lançés).

Le secret pour former un réflexe
est de se concentrer sur les stimuli!

 

Enchaînements de Boxe Pour Améliorer Les Réflexes de Combat


Enfin, nous arrivons au processus de formation du réflexe!

 

1. Sparring lent

Si tu as lu mon site depuis un certain temps, tu seras que je suis l’un des fervents partisans du sparring lent. Je ne dis pas que tous les sparrings doivent être lents. Je dis que le sparring lent est un outil formidable pour accélérer le développement de tes compétences dans ta formation au combat. Bien sûr, tu peux combattre rapidement, mais assures-toi de toujours faire du sparring lent. Le sparring lent te donne le temps de te détendre, de ressentir, penser et trouver de nouvelles réponses novatrices.

Le point le plus important est que le sparring lent te donne vraiment une chance d’obtenir toutes les informations sensorielles dégagées dans les mouvements de ton adversaire. Comment se déplace til? D’où vient sa force? Comment il se trahit en faisant son crochet du gauche? D’où vient son jab? Le sparring lent te donne le temps d’absorber tout cela et de le traiter. Le sparring rapide t’oblige à avoir une attitude de “marche ou crève” où TU te souviens seulement comment éviter les coups de poing, mais tu ne vois jamais les coups auxquels tu es censé répondre. Les sparring durs échouent lorsqu’ils deviennent si durs que tu ne “ressens” plus les coups de poing.

Je suis sûr qu’à la lecture de cet article 80% d’entre vous n’allez pas essayer le sparring lent. Soit parce que A) vous vous sentez déjà suffisamment à l’aise en combat pour ne pas en avoir besoin. Soit B) Vous ne vous battez pas trop et préférez plus développer les aspects techniques / stratégiques de la boxe plutôt que de la mettre en pratique.

Mais je dirais ceci … la capacité d’absorber des stimuli est ce qui te rends meilleur quoique tu fasses. La capacité de voir, de sentir, et de tout sentir venir … c’est ce qui te rends meilleur à y répondre.

 


En boxe, le combattant qui peut répondre à son adversaire intelligemment voire instinctivement, EST LE VRAI COMBATTANT. Les vrais combattants n’ont pas besoin de penser ni de se rappeler quoi que ce soit. Ils ne font que répondre et ils le font naturellement. Les meilleurs combattants ont des réactions plus peaufinés parce qu’ils peuvent ressentir plus de choses. Donc, avoir une bonne défense est plus liée à la capacité de détecter les différents types de coups de poing qu’à la connaissance de nombreuses manières d’esquiver des coups de poing.

Les grands combattants
peuvent détecter plus de choses
que des combattants de seconde catégorie.

 

2. Les pattes d’ours

Si tu n’as pas de sparring-partner ou pour toute autre raison ne peux pas demander à quelqu’un de te donner des coups de poing au ralenti, les pattes d’ours seront la meilleure option. Maintenant, je ne parle pas du gant de boxe sur lequel on frappe bêtement de toute ses forces et sur lequel on se fatigue au bout de 2 minutes. Je fais allusion aux gants contrôlant les coups pour des enchaînements où tu attaques simultanément et te défends contre des coups de poing et apprends à t’adapter aux mouvements de ton partenaire.

 

C’est dans cet esprit que je travaille les pattes d’ours avec un nouveau combattant:

  • Je lève rapidement le gant pour lui donner un coup, puis je retire le gant juste après.
  • Je ne dis rien et ne lui “enseigne” pas quelque chose à proprement parlé. Je lève momentanément le gant avant de le retirer. Et je procède ainsi au fur et à mesure qu’on se déplace sur le ring.
  • Après un certain temps, il fait preuve de plus de discernement et apprend à donner un jab dès que le gant apparaît. Il apprend à être plus réactif et à guetter l’occasion.
  • Ensuite, je montre le gant et juste après il lance un jab puis lui montre très vite l’autre gant de la main droite pour qu’il saisisse l’occasion. Il ne va probablement pas voir le gant parce qu’il était trop axé sur le jab, mais au moins il sait maintenant qu’il doit être plus alerte vis-à-vis des autres occasions.
  • Cette fois sans le prévenir, je repars pour lui donner l’opportunité de lançer des jabs. Je ne veux pas qu’il retienne une chorégraphie de la combinaison. Je veux lui apprendre à réagir!
  • A la fin, je lui montre très vite la combinaison 1-2 et cette fois il la comprend!
  • Cette fois, je lui donne l’opportunité de lançer quelques jabs et la combinaison 1-2 à des intervalles variables. Je ne bouge pas jusqu’à ce qu’il apprenne à répondre parfaitement aux deux.
  • Maintenant, je lui donne un 1-2, suivi juste après d’un 3-2. Il finit par comprendre la combinaison 1-2-3-2 sans que je ne lui dise quoique se soit!
  • Maintenant, je lui donne la combinaison 1-2-3-2 et lorsqu’il va donner son dernier coup de la main droite, je le frappe sur le côté de la tête avec mon gant gauche. Il apprend vite à guetter un crochet du gauche lorsqu’il donne son coup de la main droite.
  • Je lui donner ensuite un combo 1-2-3-2, lui lance un crochet du gauche pour qu’il l’esquive par en-dessous, puis lui donne un combo 2-3-2.
  • Au fur et à mesure que les rounds défilent, je lui donne différentes occasions de donner des coups de poing et de se reculer.

Cela prend du temps, mais au bout du compte j’ai entraîné un combattant à chercher des occasions de frapper tout en restant sur sa défense. Je ne dis rien et le corrige très peu voire pas du tout. Je fais très attention à développer des réflexes efficaces MAIS NATURELS. Il ne tardera pas à faire des combinaisons entières tout en restant sur la défensive… et tout cela sans réfléchir!

Pour certains d’entre vous, cela peut sembler être un tour de magie alors que c’est tout le contraire. Un bon entraîneur peut t’apprendre à combattre sans que tu t’en rappelles, sans que cela paraisse artificiel, et surtout sans presque jamais te faire penser! C’est presque comme si tout ce que tu as à faire c’est de te positionner face à lui et qu’il te fasse réagir comme un boxeur.

 

3. Shadowbox Sparring

Trouve un partenaire et pratique le shadowbox en face de lui comme si c’était un sparring sauf que tu es le seul à ne pas le toucher. Cela peut paraître un enchaînement idiot, mais c’est super efficace. Tu apprends à voir des vrais coups de poing et à réagir à de vrais mouvements.

Le fait juste de passer du temps à regarder une personne en chair et en os positionnée devant toi te sera énormément bénéfique. Tu es confronté à de vrais stimuli de combat! Le fait probablement de s’entraîner seul sur le sac de frappe ou de faire du shadowboxing ne permet pas de tester tes yeux, ton esprit et ne permet pas à ton corps de ressentir quoique se soit. Tu es, d’une certaine façon, positionné quelque part et donne des coups de poing comme un robot. Puis, tu vas sur le ring et ne peut pas frapper l’adversaire parce que tu ne sais pas où l’adversaire va se positionner.

 

4. Poire-esquive

Dernier point, mais non des moindres, la poire-esquive. Ce n’est pas aussi bien qu’une personne te donnant des coups de poing, mais au moins tu es obligé de frapper une cible mouvante tout en

restant sur ta défense. Au moins tu es obligé de t’adapter et de réagir à quelque chose.

C’est pourquoi de nombreux combattants ayant un niveau très avancé ne s’embêtent plus à utiliser le sac de frappe. Leur technique de frappe est déjà bonne et ils préfèrent éviter de s’abîmer les articulations. La poire-esquive permet aux yeux de rester vifs tout en restant alerte.

 

Le But des Enchaînements des Réflexes de Combat

1. Apprendre à VOIR les coups de poing


TOUT est dans les yeux!

C’est l’avantage des entraînements aux réflexes. Ils vous forcent à réagir franchement. Parfois, nous voulons esquiver latéralement comme Mike Tyson ou Floyd Mayweather, mais une fois sur le ring on réagit différemment. C’est MAGNIFIQUE! Parce que tu NE veux PAS agir comme Floyd Mayweather (crois-moi). Tu préfères agir naturellement … comme ton corps te le dicte. Peut-être que c’est môche, maladroit, inefficace ou ne te sens pas à l’aise, mais au moins c’est une réaction franche. Avec du temps et de l’entraînement, tes réactions seront plus efficaces.

La première étape pour améliorer tes réactions au combat est de répondre franchement au stimulus de combat. Et tu ne peux pas y répondre efficacement si tu es occupé à essayer d’esquiver latéralement ou de contrer d’une certaine manière.

 

Tu ne peux pas parer un coup de poing
que tu ne vois pas.

A quoi ressemble un coup de poing? C’est une drôle de question, mais crois-moi, BEAUCOUP DE GENS NE SAVENT PAS CE QUE C’EST! (s’ils le savaient, ils l’auraient vu et l’auraient évité facilement!) A quoi ressemble un coup de poing arrière (cross)? Si tu dois attendre que le bras droit soit complètement tendu, tu as UNE LONGUEUR DE RETARD. C’est trop tard pour bloquer, trop tard pour contrer, trop tard pour faire quoi que ce soit.

Tu dois être capable de “voir” le cross droit avant même qu’il ne se transforme en cross droit. Cela signifie que tu dois être capable de voir le mouvement de l’épaule nécessaire pour faire un cross droit, c’est-à-dire voir une rotation soudaine du corps pour donner la puissance du cross droit. La main doit être au pire la dernière chose que tu dois rechercher.

Encore une fois, ne te base pas trop sur le sac de frappe parce qu’il ne te permet pas de voir quoique ce soit. Tes yeux vont se lasser et paraître morts parce qu’ils ne sont pas utilisés. Si tu veux faire du travail au sac, au moins essaye la poire-esquive qui va rendre tes yeux plus vifs.

 

2. Apprends à SENTIR les coups de poing

Tu n’auras pas à chercher les coups de poing
si tu ne les sens pas venir.

Une fois que tu sais comment détecter et voir venir les coups de poing, la prochaine chose que tu voudras faire, c’est de développer ta capacité à les sentir venir. Quand j’ai commencé la boxe, j’étais frappé avec n’importe quoi parce que je ne voyais pas les coups venir.

Après quelques mois, j’ai commencé à remarquer que lorsque des jabs étaient donnés, lorsque les mains droites s’approchaient, lorsqu’un crochet du gauche allait être lançé, etc, je savais exactement à quoi ressemblait chaque coup de poing et d’où il venait. Mais ce n’était pas suffisant. Être capable de voir un coup de poing venir ne te permet que de te défendre. Il te faut quelque chose d’autre si tu veux pouvoir contrer.

J’ai pu passer à un niveau supérieur parce que j’ai été capable de sentir les coups venir. Il a suffit donc d’un tout petit mouvement de la part de mon adversaire pour que je sente ses pieds s’agripper au sol, son corps se contracter, sa poitrine se gonfler, et je l’ai visualisé me donnant un crochet du gauche. J’ai anticipé tout cela avant même qu’il ait lançé le crochet. Mais une fois que le crochet du gauche est arrivée, j’étais prêt, et j’ai esquivé latéralement et contré facilement.

Maintenant, comment diable ai-je pu SENTIR ses coups? C’est grâce à la fois à l’entraînement et à la magie. C’est super que nous, boxeurs, puissions atteindre un niveau basé sur des réactions instantanées.

Je ne suis pas à 100% sûr de savoir comment j’ai pu esquiver une combinaison de 4 coups de poing sans y penser. Mais ce dont je suis sûr, c’est que je n’aurais pas pu le faire si je n’avais pas porté toute mon attention sur mon adversaire. Je peux sentir ses déplacements, prédire ses frappes ou savoir s’il est ou non blessé. D’une certaine manière, je sais ce qu’il va faire. Je suis totalement en phase avec son corps et son esprit. Et ce côté magique de « sentir les coups de poing » ne peut pas être développé avec le sac de frappe ou le shadowboxing. Tu dois le travailler avec une personne vivante pour le développer.

 

3. Apprenez à ARRÊTER DE PENSER

Maintenant, voici la vérité!

Faire quelque chose c’est presque le faire sans y penser. Si je te demande de me faire un jab et que tu dois y penser, t’en souvenir et t’échauffer un peu avant de finallement le lançer… c’est que tu ne sais pas faire un jab. Être vraiment capable de de faire quelque chose suppose de le faire sans y penser.

Pour être un combattant,
il faut se battre SANS RÉFLÉCHIR.

Michael Jordan n’a pas besoin de penser à son bras quand il tire à 3 points! Les guépards ne pensent pas lorsqu’ils traquent leur proie! Je ne pense pas à mes jambes lorsque je vais à la salle de bain! Je le fais tout simplement. Parfois, nous ne savons même pas ce que nous faisons jusqu’à ce qu’on nous pose la question. La plupart du temps, nous faisons les choses tel que nous les ressentons, naturellement, instinctivement, et sans y penser.

 

Le problème avec les débutants – ils pensent trop

C’est là le problème! Si tu dois penser, alors ce n’est plus un réflexe. Au moment où tu dois penser à faire quelque chose, cela suppose une préparation mentale, et donc tu n’es plus en mesure de le faire automatiquement.

C’est à ce moment là où certaines personnes disent: « QUOI? Mais je ne peux pas le faire si je n’y pense pas”. Et c’est là que je réponds: “C’EST POURQUOI TU DOIS VOIR ET SENTIR!” « voir” et “sentir” ne peuvent se faire qu’avec un être humain en guise d’adversaire. Maintenant, si tu choisis de ne pas combattre sur le ring parce que tu ne veux pas « VOIR NI SENTIR” les coups de poing parce c’est trop douloureux, c’est une toute autre histoire.

Tu ne peux pas développer des réflexes rapides
si tu dois penser.

Quand j’étais débutant, j’avais l’habitude de combattre et je ne me souviens pas de ce qui s’est passé sur le ring. Mes mains et pieds étaient partout et une bonne partie de l’action était trop rapide pour mon cerveau. C’est sûr, mon corps réagissait instinctivement et pas du tout comme ce que je pratiquais devant le miroir. Je ne connaissais pas grand chose et c’est probablement la meilleure formation que j’ai jamais eu. Mon corps a appris à voir, à sentir, et à passer outre ce que disait mon cerveau, afin de m’aider à apprendre plus vite!

Ce qui m’amène à un autre point. Le cerveau n’est pas aussi utile que tu peux le penser quand il s’agit d’apprentissage. Parfois, le cerveau crée un obstacle, te joue des tours, et t’empêche de donner ce que tu as de meilleur au naturel. Parfois, les meilleurs coups sont ceux que tu fais lorsque tu te laisses aller et aime le combat tout simplement pour ce qu’il est.

La véritable connaissance en combat est ancrée dans la mémoire musculaire de ton corps et de sa capacité à s’adapter aux « pulsions » du combat. Toute le raisonnement analytique dans le monde n’a aucune portée dans un sport physique. C’est pour cela que des téléspectateurs qui ont regardé la boxe pendant des années ne peuvent toujours pas envoyer au tapis un enfant qui n’a commencé la boxe que depuis six mois.

Tu veux avoir de bons réflexes? Apprends à te battre, apprends à frapper et à te défendre, maîtrise tes mouvements, développe un corps puissant, et puis laisse toi aller. Sens le combat et développe des habitudes naturelles et des instincts. Entraînes-toi en te focalisant sur les stimuli et tu développeras rapidement DES RÉFLEXES DE COMBAT CONDITIONNÉS!

boxing ebook Advanced Boxing Techniques 30 Day Fighter's Diet
Avez-vous appris quelque chose? Partagez!



5 Commentaires

Paulo décembre 17, 2014 à 11:22

Waow. C’est la première chose que j’avais envie de dire. Je cherchais justement de quoi m’améliorer niveau réflexes mais je ne pensais pas tomber sur un article aussi complet! On sent que tu es quelqu’un de passionné et tu transmets vraiment bien.
Je me retrouve vraiment dans ton article, quand tu dis que les débutants pensent trop (j’ai commencé la boxe anglaise il y a 4 mois) et du coup on se sent vraiment concerné et ton article a d’autant plus d’intérêt. Ton discours diffère de l’opinion de certaines personnes mais je trouve ça intéressant justement, faut aller piocher un peu partout pour s’améliorer!
J’ai bien tout lu et compris. La boxe est un sport magnifique.
En tout cas, merci pour tout ce que tu fais, je t’encourage vraiment à continuer!

Répondre

Yacou janvier 9, 2015 à 2:47

Merci pour tout ces conseils,j’ai commencé la boxe il ya 4 mois et je vien de faire mon premier sparing.toutes ces semaines d’entrainement à l’esquive sous la corde m’ont servit à rien car je ne voyait absolument rien je sentait que les choc mais je sens que je vais m’amélioré en mettant en pratique ces conseils.
MERCI

Répondre

franck lee janvier 20, 2015 à 8:04

progresser en combat : avant tout entrainement complet il ya 4 critères de base indispensables : la motivation, la concentration, un bon sommeil car ces trois processus inter-agissent au niveau cérébral pour l’assimilation des techniques et des tactiques, réflexes et de son enregistrement puis l’alimentation favorisant en plus la mémorisation, si un critère manque la progression en combat est ralentie ou compromis.

Répondre

soret février 15, 2015 à 8:17

travailler les reflexes, par 2 en sparring, avec des cibles, pattes d’ours, etc…, a tout reflexe technique correspond une reponse (reflexe) technique, travailler certaines techniques doit se faire decomposee, au ralenti s’il le faut puis augmenter la vitesse. Travailler un maximun de technique, tactiques, themes de combat effectivement fabrique des reflexes, encore faut il que le boxeur execute la technique/reflexe en un eclair, surpasser son adversaire par l’anticipation(reflexes preconditionnes), entrainements repetes maintes fois avec a la fin un partenaire ayant la meme corpulence’, les memes reflexes que le prochain adversaire au championnat, permettra de gagner avec aisance

Répondre

TRAMONTINI janvier 11, 2017 à 11:34

Très bon article
Merci à vous
Giovanni

Répondre

Laisser un Commentaire

Partage tes réflexions avec les autres boxeurs. En restant poli.
Les adresses e-mail ne sont jamais publiées ou partagées. Aimerais-tu utliser ta propre image de commentaire ? Choisis un Gravatar!

guide Précédent:

guide Suivant:

Copyright © 2008-2013 Comment Boxer | ExpertBoxing. All rights reserved