Es-tu Prêt Pour La Boxe en Amateur?

3 avril, 2011 3 avril, 2011 par Johnny N Comment Boxer, Les Bases de La Boxe 7 Commentaires

Es-tu prêt pour la boxe en amateur?

Etre en condition et être en condition de combattre sont deux choses complètement différentes. Es-tu prêt pour la compétition? Voyons ça…

 

Je sais, la boxe est un sport difficile. Mais à quel point? J’ai parlé à de nombreux entraîneurs et ce qu’ils m’ont dit, en résumé, c’est qu’il y a un minimum pour toute personne voulant combattre en amateur. Ce qui suit est le STRICT MINIMUM dont tu dois être capable en une seule journée si tu veux faire de la compétition:

  • Courir 5 à 8 kilomètres sans être fatigué
  • Sauter à la corde pendant 30 minutes sans interruption
  • Travailler au sac pendant 15 minutes non-stop
  • Pouvoir tenir un sparring avec n’importe quel amateur de n’importe quelle salle (sauf amateurs de niveau pro avec plus de 100 combats à leur actif)
  • Faire deux fois le nombre normal de reprises en sparring (6 rounds au lieu de 3)

Vous remarquerez que je n’ai rien dit sur les exercices de conditionnement à proprement parler : tant de pompes, tant d’abdos… C’est parce que l’entraînement est seulement un moyen d’arriver à une condition physique de niveau suffisant pour la compétition. Si tu peux faire tout ce qui a été mentionné plus haut, alors tu as une bonne condition physique, quelle que soit la façon dont tu y es arrivé. Certaines personnes ont besoin de plus d’entraînement et de mise en condition que d’autres. Tout individu aura un avantage dans certains exercices et pas dans d’autres. Ceci n’est pas la liste ultime de ce que l’on peut considérer être une condition de guerrier mais c’est un bon début.

Amuse-toi à te mesurer aux standards proposés ci-dessus. Ne sois pas trop dur avec toi-même et fais en sorte de ne pas te prendre la tête si tu ne peux pas faire tous ces exercices. Faire de la boxe en amateur demande beaucoup d’effort. En boxe de compétition, on ne juge pas strictement le talent d’exécution ou qui « se bat le mieux ». Il s’agit seulement de savoir qui a le plus de points, qui se cumulent en alignant les touches. Assez souvent, un combat de compétition ressemble plus à un jeu du loup qu’à un film de la série Rocky. D’un autre côté, la boxe amateur peut aussi tourner à de l’agression pure et simple. Aussi doué que tu sois, si tu frappes 50 fois par reprise alors que ton adversaire frappe 200 fois, il va être difficile pour les juges de te donner la victoire.

Que ce soit beaucoup de course ou beaucoup de frappe, tu dois être prêt à faire beaucoup des deux. Oui, la technique est plus importante que la puissance et que l’endurance mais c’est seulement une fois que tu auras atteint un certain niveau de condition physique que tu seras capable de mettre en pratique tes techniques de combat.

 

Ceci est une de mes vidéos préférées montrant ce à quoi ressemble un combat de boxe amateur. Il s’agit du Oxnard PAL National Boxing Tournament à Oxnard, en Californie.

5 Qualités Importantes pour la Boxe Amateur

1. Endurance

Que tu sois en attaque ou en défense, tu auras besoin d’énergie. Si tu n’as pas l’énergie suffisante pour à la fois lancer des coups et garder ton adversaire à distance, tu es déjà mort. Je sais très bien qu’on voit des boxeurs fatiguer à la télé ou sur youtube, mais c’est juste qu’ils semblent fatiguer – pas encore besoin de les ramasser à la petite cuillère. En vérité, un boxeur n’est JAMAIS autorisé à fatiguer. Une fois, je me suis fatigué alors que je travaillais mes reflexes avec mon entraîneur. Il m’a envoyé une claque au visage et a crié « ON NE S’ENDORT PAS! ». Comme il l’explique, « A l’instant où tu fatigues, tu te fais mettre K.O. ». C’est aussi simple que ça.

Il y a 2 types d’endurance que tu dois ABSOLUMENT avoir:

1. Endurance des Jambes

  • Avoir de l’endurance dans les jambes permet de te déplacer dans le ring, et en particulier alterner entre à distance et hors de portée de l’adversaire. J’ai vu de nombreux boxeurs se faire démolir en fin de combat parce qu’ils avaient perdu toute force dans leurs jambes. C’est à cet instant que tes jambes semblent être en béton et que tu n’es plus capable de te déplacer rapidement. Toute la force de frappe du monde ne sert à rien si tu ne peux même pas te rapprocher de ton adversaire. Il est vraiment emmerdant de se trimballer avec difficulté alors que son adversaire se déplace avec facilité en alternant les distances. Pour améliorer l’endurance de ses jambes, il n’y a rien de tel que la corde à sauter. Ne te contente pas de courir. Sauter à la corde va assurer à tes jambes d’avoir du rebond. Te faire acculer dans les cordes pendant que ton adversaire s’en prend à cœur joie, puis disparait avant que tu aies pu répliquer est la dernière chose que tu veux voir arriver. D’expérience, je peux le confirmer : ce genre de situation craint.

2. Endurance des Epaules

  • Un point CRUCIAL. Une fois que tes épaules sont fatiguées, tu es cuit. Tu seras trop fatigué pour envoyer des coups qui soient assez rapides pour toucher ton adversaire et trop fatigué pour faire revenir tes mains en position de garde. Tu es même trop fatigué pour garder tes gants assez hauts de façon à te protéger. Tes épaules déterminent ton attaque et ta défense. Sans elles, tu es l’équivalent d’un sac de frappe mobile (en considérant que tes jambes sont encore là). Travaille ces épaules en entraînement! Fais du speedbag et des exercices d’endurance des bras!

2. Défense

Ton adversaire donnera en moyenne 60 à 150 coups puissants par reprise. Si tu ne sais pas bloquer les coups, SURTOUT si tu es fatigué et que chaque coup fait plus mal que le précédent, tu es bon pour un K.O. Fais attention, protège ton visage et garde une bonne défense a tout moment!

3. Vitesse

Si tes coups ne sont pas assez rapides pour toucher ton adversaire, tu es foutu. Non seulement tu ne seras pas capable de marquer des points, tu ne vas pas non plus pouvoir le fatiguer et l’empêcher de t’attaquer avec tout ce qu’il a. Fais en sorte que tes bras gardent leur vitesse pendant tout le combat. Toute la puissance imaginable ne sera que peu utile sans vitesse. Même fatigué, tu as intérêt à garder des bras assez rapides pour toucher ton adversaire – sinon tes coups n’auront AUCUN effet.

4. Puissance

Si tu n’as pas la technique et la condition suffisante pour amocher ton adversaire, il va te tomber dessus et t’épuiser jusqu’à ce que tu mordes la poussière. La puissance ne vient pas de moulinets erratiques, ceci ne fait qu’épuiser de l’énergie. La force véritable vient d’une bonne technique. Il faut d’abord savoir frapper de manière efficace, et ensuite seulement travailler l’explosivité. Pas besoin d’avoir assez de force pour le mettre K.O., il suffit seulement d’en avoir suffisamment pour l’amocher.

5. Autonomie

Dans le ring, il ne doit plus être question de penser à la prochaine action. A ce moment, toutes les combinaisons et contres doivent être automatiques.

Penser à des techniques générales, du type « Envoyer des jabs. Crochets au corps en rapproché. Pivoter en dehors des cordes. », est acceptable.

Par contre, « Jab, droite, gauche, crochet du gauche, uppercut du droit, crochet du gauche, direct du droit. Bloquer le jab avec la droite. Garder le menton baissé. » n’a pas sa place pendant un combat.

Sérieux, si tu dois toujours te rappeler de garder tes mains levées, alors il ne doit pas être question de boxer en amateur. Ta garde et ta défense devraient déjà être automatiques. A vrai dire, TOUT devrait être automatique. Attaques, défenses, contres : tout. Si tu ne peux pas combattre de manière automatique et répondre instantanément, tu vas avoir de sérieux problèmes.

Un boxeur, pendant le combat, doit porter toute son attention sur son adversaire.
Pas sur lui-même.

Si, pendant un combat, tu passes ton temps à penser quoi faire, tu auras toujours un temps de retard sur ton adversaire. Il va te toucher du bras avant et alors même que tu te prépares à contrer son prochain direct avant, il est trop tard car il t’a déjà touché avec son bras arrière. Maintenant, tu penses à contrer son bras arrière mais il est trop tard parce qu’il vient d’envoyer un jab, ET a à nouveau frappé avec l’arrière.

Au moment où tu es prêt à contrer sa droite, il n’en est plus question vu que maintenant, il donne des crochets.

Ton adversaire, tout écervelé qu’il soit, va t’en faire baver et casser ta garde, combinaison après combinaison, alors que tu en es encore à te demander quels contres lancer et quand pratiquer cette superbe esquive à laquelle tu t’es entraîné. Si tu essaye encore de te rappeler les contres aux coups classiques, alors tu n’es PAS prêt de passer à la compétition. Tout devrait déjà être automatique.

 

Ce Qui N’a Aucune Importance

Ce qui suit sont les points dont un boxeur amateur ne devrait pas se préocupper.

1. Une puissance à mettre K.O.

Il est assez difficile de mettre quelqu’un K.O. tant qu’il se déplace rapidement et porte un casque. Même si les K.O. arrivent au niveau amateur, il s’agit généralement plus d’endurance que de puissance. De plus, un bon timing et des contres bien sentis ont plus de chance d’amener au K.O. que la puissance à elle seule. Tant que tu as une bonne technique et une bonne condition physique, il n’y aura aucun problème.

2. Esquiver

Si on regarde un combat de boxe amateur (pas professionnel), on remarque qu’il n’y a que peu d’esquives et ceci pour une bonne raison. L’esquive est une technique très ésthétique mais combien de coups es-tu préparé à esquiver? Un ou deux? Essaye donc une centaine. Ca fait un paquet de coups et essayer de tous les esquiver ne va jamais marcher. Tu vas te fatiguer et au final, tu t’en prendras une. Apprends à esquiver quelques coups par-ci par-là mais ne l’inscris pas dans ta routine parceque c’est la seule chose que tu finiras par faire. La plupart du temps, en combat, on se défend en conservant une garde haute plutôt que d’enchaîner les esquives.

3. Feinter

Il serait naïf de compter sur les feintes. Je dirai que les feintes sont utilisées au mieux pour casser le rythme de l’adversaire. Tu envoies quelques feintes pour marquer des points ça et là. Les feintes sont au final assez peu décisives en comparaison des centaines de coups habituels que ton adversaire et toi allez vous envoyer. Utilise de préférence des coups basiques (exemple: des directs avant!) et des contres classiques. Les feintes sont bonnes à échapper à une situation problématique ou à s’amuser un peu en embêtant son adversaire. Tu n’es pas supposé combattre tout un match avec des feintes. Les feintes sont comme des tours de magie : elles demandent du temps à préparer et tout doit être parfait pour que celles-ci aient l’effet escompté. Et si ce n’est pas le cas, tu te feras salement punir.

La Boxe en Amateur, ce n’est que du Physique

Je ne sais pas d’où certains tiennent que la boxe serait une forme d’art martial secret. Tu dois t’attendre à tomber de haut si tu crois pouvoir arriver à la victoire rien que par la force de la pensée sans avoir à te battre avec ta puissance et ta force.

Je vais partager deux secrets avec toi. Es-tu prêt? Voilà la première raison pour laquelle la boxe est à ce point physique.

Les mouvements de niveau avancé requièrent une capacité physique supplémentaire.

Réaliser des mouvements de meilleur niveau demande plus d’énergie. Même si tu décides de battre ton adversaire avec des techniques de haut vol, tu vas avoir besoin de plus d’énergie. Par exemple, tu réalises sûrement qu’esquiver demande plus d’énergie que bloquer.

Boxer, c’est 90% de mental et 10% de physique.
Mais ces 10% demandent 100% de tes capacités physiques.

La boxe se joue plus sur le mental que sur le physique. Néanmoins, le moindre avantage physique va être important pour pouvoir mettre en pratique ton intelligence de combat. La boxe n’est pas un jeu d’échecs. C’est physique. Jette un oeil aux boxeurs en fin de combat et tu comprendras que leurs mals de tête proviennent des coups qu’ils ont pris et pas forcément d’avoir trop réfléchi. Tu dois être au meilleur de ta forme si tu veux utiliser tes connaissances au mieux.

Les pros ne sont jamais fatigués, et un combat pro est donc une pure démonstration de technique. La boxe amateur est complètement différente. Très souvent, les boxeurs entrent dans le ring à moins de 100% de leur forme et le combat ne s’élève donc que rarement au-dessus du côté strictement physique du sport. Si tu veux mettre en pratique toutes les techniques que tu connais, fais en sorte d’être en forme de façon à faire entrer le combat dans cette autre dimension.

boxing ebook Advanced Boxing Techniques 30 Day Fighter's Diet
Avez-vous appris quelque chose? Partagez!



7 Commentaires

amara janvier 6, 2015 à 4:09

tout et dit bravo

Répondre

franck lee février 7, 2015 à 2:56

L’ESQUIVE, TECHNIQUE OUBLIEE ET NON COMPRISE EN COMBAT : l’esquive n’est pas uniquement celle face à l’adversaire ou on évite les coup en gardant ses ses appuis, en restant statique, l’esquive c’est aussi le déplacement que ce soient en reculant, latéralement c’est le décalage cette technique-ci oubliée à ce jour que l’on retrouve aux u.s.a. depuis les années 90 et absent en France et ignoré dans certains club lorsqu’on l’utilise en décalage d’attaque, par exemple combiné avec une esquive rotative suivie d’un crochet ou uppercut figure etc.. donc un jour on verra des décalage en France lorsque les clubs auront repris cette technique autant efficace en combat qu’en assaut.

Répondre

matthieu novembre 11, 2015 à 6:39

je ne suis pas d’accord pour l’esquive qui est tres importante car toujours bloquer les coups certe tu ne recois pas le coup mais ca provoque qaund meme des raisonances et des vibrations sur ta tete les esquives sont tres importante pour nottament pouvoir contrer aussi

Répondre

Yo mars 8, 2016 à 3:29

C‘est le pire résumé sur la boxe que j‘ai jamais lu!

Répondre

mika avril 7, 2016 à 4:46

Je suis le plus complet le plus redoutable
Jaimerais bien me battre mais je cherche un
Scotch applr moi 971217

Répondre

Marc juin 5, 2016 à 5:15

Ton article est bien mais pour les feintes tu te trompes complètement! 2 adversaires de même niveau technique et de même condition physique sortira qu’un seul vainqueur qui maîtrise mieux les feintes que l’autres pour pouvoir lui jouer dans la tête et être toujours une fraction de seconde sur lui!

Répondre

Lejuez septembre 11, 2016 à 7:22

Bonjour je m’appelle lejuez djason j’ai 18 ans j’aimerais être boxeur professionnel mais je ne sais pas comment faire c’est pour avoir votre impression pour être boxeur professionnel Meuse pour les gens qui ne sais

Répondre

Laisser un Commentaire

Partage tes réflexions avec les autres boxeurs. En restant poli.
Les adresses e-mail ne sont jamais publiées ou partagées. Aimerais-tu utliser ta propre image de commentaire ? Choisis un Gravatar!

guide Précédent:

guide Suivant:

Copyright © 2008-2013 Comment Boxer | ExpertBoxing. All rights reserved